Situation a l'époque ( 1280 - 1340 )

14 août 2013

l' Histoire

Royaume de France, Tournai 1285.                                                                                                                        

Règne de Philippe IV de France, dit Philippe le Bel, roi de France de 1285 à 1314, onzième roi de la dynastie des Capétiens directs.                                  

Directement sous l’autorité du Roy, le tournaisis (autour de Tournai) pourtant appartient au comte de Flandre.                   

Des émeutes des métiers à Douai, à Ypres et Bruges vers 1280, des révoltes des communiers (petits artisans et ouvriers) qui ne supportent plus la mainmise de la grande bourgeoisie sur les échevinages des villes. La Hanse des XVII villes, est une association de drapiers regroupent un ensemble de ville flamandes dès 1230. La hanse commerce principalement dans les Foires de Champagne et à la Foire du Lendit près de Paris. Mais il lui arrive de commercer dans le bassin méditerranéen notamment à Gênes ou à Marseille.                                                                       Listes des villes appartenant à la Hanse des XVII villes : Abbeville, Amiens, Arras, Aubenton, Bailleul, Beauvais, Bruges, Cambrai, Châlons-sur-Marne, Dixmude, Douai, Gand, Huy, Lille, Montreuil-sur- Mer, Orchies, Péronne, Poperinge, Reims, Saint-Quentin, Saint-Omer, Tournai, Valenciennes, Ypres,)

Royaume de France, Normandie 1280-1295                                                                

Les troubles liés aux impôts se multiplient à Rouen : les émeutes de 1281 voient le maire assassiné et le pillage des maisons nobles. Devant l’insécurité, Philippe le Bel supprime la commune et retire aux marchands le monopole du commerce sur la Seine. 

St Jean d’Acre , capitale du Royaume de Jérusalem et le principal port de Terre sainte                 

Durant les croisades, la vieille ville  était divisée en quartiers contrôlés par des marchands venus de tout le pourtour méditerranéen, notamment vénitiens, pisans, génois, français et germaniques. En 1291, la ville d’Acre est prise par les mamelouks. Cette date marque la fin du royaume latin de Jérusalem et de la présence occidentale en Terre Sainte. Jean de Villiers, grand maître de l’ordre des Hospitaliers, grièvement blessé, est transporté sur un navire en direction de Chypre. Les Mamelouks se ruent dans la ville, massacrant les habitants. Certains tentent de fuir avec les navires dont quelques-uns, surchargés, coulent.

4-siege-d_Acre-2

La prise de Saint Jean d’Acre: 18 mai 1291 : les Mamelouks prennent Saint-Jean-d’Acre, après un siège de 40 jours, La citadelle, tenue par les Templiers, tombe le 28 mai.  Les rescapés du siège de St Jean d’Acre, dont les Templiers et les Hospitaliers, trouvent refuge à Chypre auprès de Henri II de Lusignan

Constantinople,

capitale de l’Empire Byzantin :

Tremblement de terre en 1296

Andronic II Paléologue est empereur de Byzance de 1282 à 1328. Byzance doit faire face à de nombreuses menaces sur ses différentes frontières et Andronic est en présence de nombreux défis, à la fois internes et externes. Son règne marque le début d'un déclin inéluctable.

Les finances de l'État sont à sec et ses forces armées sont considérablement diminuées, tandis que l'économie de l'empire est asphyxiée par les guerres entre Venise et Gênes auxquelles il est souvent mêlé. De plus, il doit freiner l'avance turque en Asie Mineure. 

Royaume de France, Tournai 1300 - 1340.

Le comte de Flandre, Gui de Dampierre, allié au roi Édouard Ier d'Angleterre, a rompu son hommage de vassal au roi de France en 1297, Philippe IV mobilisa 60 000 hommes pour envahir son comté.. Philippe IV subit d’abord deux échecs avant d'être victorieux des Flamands : le 18 août 1304, le roi parvient à remporter une belle victoire, à la Bataille de Mons-en-Pévèle.

En 1313, le roi de France Philippe le Bel envahit le Tournaisis, s'empare de la châtellenie et des derniers droits de justice scabinale (en rapport aux échevins) que celle-ci détenaient. 

En 1316, Tournai connaît une grave crise alimentaire, due aux intempéries ayant touché une partie de l'Europe Occidentale en 1314/1315, ainsi qu'une famine intense. Gilles le Muisit, alors moine à Saint Martin de Tournai, nous décrit les conséquences de ces intempéries et de cette famine sur Tournai. 

1340 : siège de Tournai  du 21 juillet au 25 septembre.

L'armée anglaise, aidée par des troupes flamandes, dans le cadre de la guerre de Cent Ans assiège la ville mais échoue à forcer ses portes.

Imagenn

Image1

Posté par shiva7800 à 01:29 - - Permalien [#]