voyage des pieds poudreux picards
07 août 2013

Nos pérégrinations...

Notre histoire… ou Journal d’un marchand du XIII ème – XIV ème siècle

An 1280, je me nomme Doménic de Liège, je suis marchand, habitant Tournay, et j'ai décidé d’entamer un long voyage vers la terre sainte, pour y prier, dans les lieux saints afin d’être absout de tous mes péchés, mais aussi et surtout pour me fournir des ses fabuleuses  épices et soieries qui font la richesse de mes amis commerçants.   

hélé 174

J'ai fondé les pieds poudreux picards (membre de la Hanse des XVII villes) et je suis parti sur les routes accompagnés de Dame Adèle, marchande de tissus précieux ainsi que par d’autres marchands et artisans,  sous l’œil protecteur des templiers, des hospitaliers et de quelques gens d'armes grassement payés.                       

Nous sommes marchands, mais aussi pour les besoins, un peu tisserands, un peu épiciers, un peu merciers, un peu fripier, mais aussi prêteur.

Après un passage rue Quicampoix, à Paris, puis à Montpellier pour vérifier les prix du marché, nous nous sommes rendu par la route vers Jerusalem. A St Jean d’Acre dans les quartiers marchands français et germains, nous avons appris que Jérusalem était perdue...

En 1291, Acre est prise par les mamelouks.  Nous devons fuir et Jean de Villiers, Maître de l’ordre des Hospitaliers avec qui nous avons fuis Acre nous accueille avec quelques rescapés à Chypre. Il est membre de la langue de France, et nous aident à revenir à Tournai en passant via Constantinople qui se remet péniblement du tremblement de terre de 1296.

De retour à Tournai en 1305, Gilles le Muisit, futur abbé de Saint-Martin-de-Tournai, nous accueille à l’abbaye. Le comte de Flandre, Gui de Dampierre, allié au roi Édouard Ier d'Angleterre,a rompu son hommage de vassal au roi de France en 1297,au lendemain de la Bataille de Mons-en-Pévèle en 1304.  

En 1316, Tournai connaît une grave crise alimentaire, due aux intempéries ayant touché une partie de l'Europe Occidentale en 1314/1315, ainsi qu'une famine intense. 

Voila, de retour dans ma bonne ville de Tournay.je suis parti pour éviter des problèmes et je suis revenu pour en subir d'autres...

La tête pleine de souvenirs, de rencontres formidables, de créatures merveilleuses, de tissus précieux. d'épices fabuleux, et d'une corne de licorne achetée à Constantinople. 

La vie de pieds poudreux n'est vraiment pas une sinécure...Au travail, maintenant, allons vendre les fantastiques fruits de nos voyages. 

 

Posté par shiva7800 à 16:41 - - Permalien [#]